Covid19: La campagne de dépistage massif relancée pour 30

Suite à la flambée des  cas positifs de covid19 au Burundi, le ministère de la santé publique et de lutte contre le sida relance encore une fois la campagne de dépistage massif pour accélérer la recherche .À côté des hôpitaux de districts, d’autres sites sont érigés. Tout en s’appropriant les mesures – barrières, la population est appelée à profiter de cette occasion.

Après  la  descente sur terrain effectué par  Thaddée Ndikumana, ministre de la santé publique et de la lutte contre le sida ce lundi 11/1/2020, Il a  fait savoir que depuis la dernière semaine continue la recherche des cas positifs :  » Parmi les 5300 personnes – contact avec les 40  cas positifs identifiés  au 4 et 5  janvier 2021, nous avons  identifié 100 nouveaux cas positifs dans  tout le pays. » Pour accentuer la recherche,  trois sites de dépistage massif ont été érigés à l’ ETS Kamenge , l’ hôtel Source du Nil et à la paroisse Kanyosha. Pour cette première journée, il  n’oubliera pas d’ajouter que jusqu’à 13h , plus de quatre cent  personnes se sont déjà fait dépister .

Quant au docteur Benjamin Ndagijimana , responsable du district sanitaire nord- centre de Bujumbura,  c’ est là qu’on s’ attend les chiffres  les  plus élevés compte – tenu des résultats de la récente campagne. Pour ce professionnel de santé les gens qui allaient aux  structures sanitaires autres que ces sites feront mieux de s’adresser à ces lieux car ils sont exclusivement destinés à la covid19 alors qu’ailleurs sont traitées d’autres maladies.

Ashreil a 14 ans et il est un élève de la 8ème année. Il raconte ce qui lui a poussé de venir se faire dépister :  » Je suis venu pour connaître mon état de santé car mes camarades de classe ont généralement une grippe».  » J’ai une température élevée, je pense que c’est l’un des signes de la covid19, c’est ce qui m’a poussé à venir », précise Boris, un autre élève de la 6ème année.

Deuxième vague de contamination ?oui et non

Quant aux questionnements relatifs à la deuxième vague de contamination, Thaddée Ndikumana indique que chaque pays a ses propres statistiques :  » Nous avons constaté une réinfection interne due aux cas importés, au bout d’un  mois on pourra voir la courbe épidémiologique et on verra la tendance pour confirmer ou infirmer. » Et d’interpeller toute personne ayant été en contact avec les cas confirmés à se faire dépister ainsi que toute personne qui le désire.

Pour rappel la campagne de dépistage est lancée ce lundi 11/1/2021 sur tout le territoire national et couvrira une période d’un mois.

(Visited 71 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *