Jewe slam lance la deuxième édition du championnat burundais de Slam poésie.

Photo: Yaga

Le collectif des  slameurs burundais  “Jewe Slam”  a lancé  officiellement  la seconde édition du championnat Burundais de Slam poésie. C’était  ce mardi 28 Janvier 2020  lors d’une conférence de presse tenue dans les enceintes de l’Institut Français du Burundi. « Sélectionner  une personne pour représenter  le Burundi  dans la Coupe d’Afrique du Slam Poésie » , tel est l’objectif de ce championnat.

Contrairement à la première édition de ce championnat, la seconde édition apporte de nouveaux. Selon Paulin Bulakali qui est chargé de la communication dans ce championnat, cette dernière  verra la participation de 10 provinces à savoir Bubanza, Bujumbura, Bujumbura rural, Kayanza, Ngozi, Muramvya, Gitega, Mwaro, Bururi et Rumonge. Ce qui n’était pas le cas dans la première qui n’avait que Bujumbura mairie comme province participante.

crédit photo: Yaga

La récompense du gagnant

Selon Bulakali , un appel à  candidature est déjà lancé à partir de  ce mercredi 29 janvier jusqu’au 1er mars 2020. 20 candidats seront sélectionnés dans toutes ces  10 provinces et se rencontreront à Gitega le 18 mars dans la demi-finale. Le 21mars 2020, ça sera le tour de  Bujumbura pour  accueillir les 5 candidats qui s’affronteront  dans  la finale. Le gagnant aura dès lors le droit de représenter le Burundi dans la Coupe d’Afrique de Slam Poésie qui se déroulera en Ethiopie.

« Le slam commence  officiellement au Burundi en 2009. Néanmoins, le slam  existait  depuis longtemps au Burundi à travers  amazina, ibicuba (Poésie pastorale) », explique Huguette Izobimpa, la championne de la première  édition de ce championnat Burundais de Slam poésie.  Pour lui, le gagnant de cette compétition  est  vénéré de plusieurs privilèges. Elle cite notamment l’ouverture au monde grâce aux voyages dans différents pays, rencontre avec d’autres slameurs et partage d’expériences avec des professionnels.

Conditions de participation

« Tout jeune burundais de plus de 18 ans résidant dans ces provinces ci-haut citées peut appliquer via différents réseaux sociaux de « Jewe slam ou passer compléter le formulaire chez les points focaux  se trouvant dans les antennes du club RFI Bujumbura qui sont éparpillés dans ces dix provinces. Les textes à envoyer seront Français ou en Anglais » , Précise Paulin Bulakali ». Il n’y aura pas d’obligation dans le choix du thème. « Le candidat est libre de trouver un thème qui lui semble intéressant, à condition qu’il soit utile à la société »,  dit Adassopo François-Junior, le coordinateur de Jewe Slam.

Selon Elodie-Diane Ishimwe qui est chargée des relations publiques,  la première édition du championnat burundais de Slam poésie a connu de nombreux  défis.  La  plupart de ces difficultés sont dû  au manque de soutien, aux parents qui ne comprennent pas ce qu’est c’est  le slam pour et  permettre  à leurs enfants de participer. Elle finit enfin pour lancer un appel vibrant  à toutes les entreprises  de  venir soutenir ce championnat  en particulier et le slam en général  afin qu’il s’améliore. 

Vous voulez participer ? Veuillez Compléter ce formulaire

(Visited 57 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *