Mwaro-Nyabihanga : Promotion des droits des personnes handicapées, chefs de services sensibilisés à Musama



  Promotion des droits des personnes handicapées, tout le monde doit être impliqué. L’Eglise évangélique des Amis de Musama prend le devant dans son projet d’inclusion des personnes handicapées. Un atelier vient d’être organisé à leur intention.
         Jeudi 5 Decembre 2019. Un atelier sur la promotion des droits des personnes handicapées est organisé. Des chefs de service sont réunis pour cet échange. C’est toujours dans le cadre du projet « Inclusion des personnes handicapées dans les projets des programmes de l’Eglise au Burundi. » Initié par l’Eglise Evangélique des Amis, le projet est appuyé par l’Ecumenical Desabilities Advocacy Network (EDAN).
L’objectif de cet atelier était de sensibiliser ces chefs de service pour qu’ils puissent à leur tour apporter leur pierre angulaire dans la promotion des droits des personnes handicapées.
Enseignants, Directeurs des établissements scolaires, infirmiers, responsables des églises et confessions religieuses, tout comme les administratifs, chaque joue un rôle important dans l’intégration sociale de ces personnes ayant des malformations du corps.


 
Pasteur François BAYAVUGE, Coordinateur du projet (Eglise Évangélique des Amis)
       
Une Prière ouvre les activités. Selon Pasteur François Bayavuge, coordinateur national du projet, le rôle de l’Eglise est d’aider ces personnes ayant des malformations. La bible le dit : « Même dimanche, Jésus guéri un paralytique »
Selon Madame Evelyne HAVYARIMANA, vice-président du projet, il est nécessaire d’accompagner les personnes handicapées, proposer des projets de développement et les encadrer.

Des concepts, initiatives et Conseils

Aaron Nshimirimana, Secrétaire Général de UPHB

Aaron NSHIMIRIMANA, il est Secrétaire Général de l’Union des personnes handicapées du Burundi, Pour lui, il est illogique d’utiliser des termes comme « Ikimuga », « Ibimuga », et autres terminologies pour dénigrer la valeur des personnes handicapées. Il se remarque aussi des parents qui cachent leurs enfants nés avec handicap. Ils ne sont pas scolarisés.
Pourtant, il y en a qui sont capables. Une dizaine de jeunes malvoyants vient de réussir à l’Examen d’Etat 2018. Ils étaient au lycée de la sagesse de Gitega. Aaron Nshimirimana rappelle qu’il y a même des maisons qui les accueillent : Les centres d’enseignement des sourds muets de Gitega, le Centre de Mutwenzi qui accueille les débiles à différents degré.
L’Union des Personnes Handicapées du Burundi salue l’initiative du Gouvernement du Burundi dans le soutien des personnes handicapées. C’est notamment la Promulgation de la loi du 10 Janvier 2018 portant promotion et Protection et Promotion des personnes handicapées au Burundi.
Pour Aaron Nshimirimana, c’est déjà un atout. Ils demandent  aux chefs des différents services de sensibiliser la population dans toutes les structures.

Précisions de la Médecine

Dr Aimé Mugisha, Secrétaire Général, chargé de la communication et relation publique au sein du projet.

Le handicap n’est pas simplement un problème de santé selon Dr Aimé Mugisha, secrétaire et chargé des relations publiques d’IPCDP. Il en donne la définition :
« Il s’agit d’un phénomène complexe qui découle de l’interaction entre les caractéristiques corporelles d’une personne et les caractéristiques de la société où elle vit. Pour surmonter les difficultés auxquelles les personnes handicapées sont confrontées, des interventions destinées à lever les obstacles environnementaux et sociaux sont nécessaires »


Des enseignants des classes des Premières années de l’Ecole Primaire, des Directeurs des établissements scolaires, des représentants des centres de santé, des Représentants des Eglises, (Du Primaire au Secondaire), les représentants de l’administration (De la colline à la zone), avaient participé à cet atelier.


Philibert Manirakiza, CTAS NYABIHANGA

Philibert Manirakiza, il est Conseiller de l’administrateur de la commune Nyabihanga chargé des questions administratifs et Sociales. Il demande aux participants de considérer, chacun en ce qui le concerne, le programme comme le sien.
Sur une période allant du Septembre 2019 au Décembre 2021, ce Programme d’intégration des personnes handicapées va atteindre deux cents cinquante personnes, dans les collines de la Zone Kibungere de la Commune Nyabihanga comme pilotes, explique Pasteur François Bayavuge, Coordinateur national du du Projet, au côté de l’Eglise évangélique des amis.
Plus de quatre-vingt-dix personnes handicapées sont déjà recensés et enregistrés.
Ce qui est déplorable est que toutes ces personnes n’étaient pas connues. Non plus, elles ne sont pas regroupées en aucune association.
Dès cette première journée, plusieurs recommandations ont été formulées.

(Visited 54 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *